Terra Ecuador » Multi-pays » Immmersion et rencontres andines au Pérou et en Equateur

A travers les Andes en remontant l'Avenue des Volcans

Cap au Nord le long de la célèbre Avenue des Volcans que vous remonterez progressivement au gré de paysages splendides à la rencontre de la mosaìque ethnique des andes équatoriennes.

Haciendas et histoire coloniale seront les maîtres-mots. Des indigènes de Saraguros au parc National du Podocarpus, le calme de Vilcabamba et la quiétude des petites bourgades coloniales hors du temps devraient séduire les aventuriers en quête d'authenticité et de Nature.Autant de facettes de la biodiversité et des richesses culturelles du pays. L'éloignement et le temps de route plus importants justifient largement cette circuit terrestre combinant deux pays à travers ses haciendas et marchés traditionnels.

Combiné
14 Jours

Carte

JOUR PAR JOUR

JOUR
1

- Vilcabamba

Depuis le poste frontière de La Chonta, cap au Nord vers Vilcabamba. Vous traverserez de jolis paysages, secs puis verdoyants sur cette belle route serpentant dans les Andes méridionales.
Vous passerez la nuit à l’hosteria Izhcayluma dans un cadre verdoyant et calme. Sur les hauteurs, vous disposez d'une vue panoramique sur la vallée et vous relaxerez avec les cours de yoga et le SPA de qualité.

JOUR
2

Parc Podocarpus Ouest - Vilcabamba

Visite du parc national Podocarpus qui vous permettra d'admirer les nombreuses espèces d'oiseaux ainsi que la flore, la forêt tropicale, les lacs de montagne et les cascades. Vous pourrez faire de belles randonnées à l'intérieur du parc et découvrir cette unique espèce de conifère endémique d'Equateur qu'est le Podocarpus.

Ici c'est la partie haute du parc avec de la forêt de nuage, froide, ventée et humide. Une fois entré dans la réserve, vous suivez la piste sur 8km (15 minutes) et laisserez votre véhicule au centre d'interprétation à 3200 mètres.

Quatre sentiers s'offrent à vous : celui de l'ours à lunettes (20 min), celui du bosque nublado (45 min), la belle boucle vers les miradores (2h) ou la lagune du Compadre sur les hauteurs du parc à 3800 mètres (6h). Vous choissirez sur place la difficulté de votre sentier.
Temps libre à Vilcabamba.

Cette petite ville se trouve au cœur d'une vallée luxuriante, le printemps y est éternel. La longévité exceptionnelle de ses habitants a valu à Vilcabamba le surnom de vallée des centenaires. Cette longévité serait dû à la présence de nombreuses sources riches en oligo-éléments, et en particulier en magnésium, n´hésitez pas à gouter cette eau magique ... Mais en fait la sérénité des lieux et le climat pourraient aussi apporter leur réponse, en attendant que vous ne donniez la vôtre.

Vous pourrez vous reposer ou bien faire des balades équestres, pédestres ou à vélo pour observer la flore et les nombreux oiseaux.

De nombreuses randonnées sont possibles (notamment le Cerro Mandango à 2064 m en 3h30 en toute liberté en suivant le sentier) dans toutes la région avec des panoramas splendides sur ces vallées andines méconnues et verdoyantes. Des tours communautaires autour de la panela (canne à sucre) et du café sont faciles à organiser en dernière minute dans les villages d'artisans des alentours.

Profitez-en suite pour flâner dans le village autour de sa jolie place coloniale et prendre en verre au frais sur une terrasse ombragée. Petit coup de cœur pour le jardin du Falafel United lové contre l'église.
Vous passerez la nuit à l’hosteria Izhcayluma dans un cadre verdoyant et calme. Sur les hauteurs, vous disposez d'une vue panoramique sur la vallée et vous relaxerez avec les cours de yoga et le SPA de qualité.

JOUR
3

Vilcabamba - Loja - Saraguro - Cuenca

Vous traverserez de jolis paysages verdoyants depuis la fameuse vallée de la longévité pour rallier Loja la capitale universaire d'Equateur.
La route longe sur votre droite tout le majestueux parc national du Podocarpus avec une belle montée sinueuse.
Loja capitale du Sud constitue une jolie étape pour y découvrir la végétation luxuriante de la vallée de Cuxibamba.
Fondée en 1548, la coquette cité bourgeoise a su conserver son ambiance conviviale et le calme d'une bourgade de province. Située à 2100 mètres, le climat y est agréable. Capitale administrative, c'est également un centre universitaire renommé qui a su restaurer avec soin certaines demeures coloniales.
En la visitant vous pourrez notamment flâner dans la petite rue Lourdes pour un saut hors du temps dans le passé colonial de la cité. La ville des Art et de la Musique dispose de nombreuses places ombragées (San Sebastian, San Francisco ou Plaza de Independencia), preuves de son patrimoine architectural. Enfin côté culturel, le musée de la banque centrale (fermé les samedi et dimanche) vous permettra d'appréhender l'archéologie et le riche floklore de la région dans une belle maison coloniale du 18éme siècle soigneusement rénovée.
Vous pourrez ensuite prendre un verre au Casa Tinku ou au Totem pour ensuite déguster quelques spécialités locales au Tamal Lojano ou la Casa del Sol. Le parc Jiparo offre un peu de verdure et de calme pour se détendre au frais en compagnie des nombreuses familles équatoriennes qui viennent s'y reposer tous les jours.
Vous rejoindrez ensuite Saraguro depuis Loja, l’une des plus anciennes villes espagnoles du pays. Nichée entre les montagnes et à l’orée de la jungle, elle bénéficie d’un climat tempéré et sa campagne verte et fleurie a été surnommée « le jardin de l’Equateur ».
Vous visiterez le marché de Saraguro (uniquement le dimanche). Entre Loja et Cuenca, il est surtout l'occasion de voir les villageois des environs venir échanger leurs marchandises en costume noir et blanc. Le principal attrait réside dans le marché aux animaux qui se déroule de bon matin près du cimetière. L'ambiance y est rurale et chaleureuse dans un cadre bucolique tout autour du petit village.

Cette ethnie d'environ 3000 personnes dispose de sa propre langue, de ses codes vestimentaires et constitue un héritage inca dans le sud du pays. Originaires du lac Titicaca, cette population fut déportée dans le cadre des "mitlae" incas et s'est sédentarisée dans la région au XVème siècle. Agriculteurs, tisserands et éleveurs, les Saraguros conservent un lien fort avec la terre et la Nature. Les hommes portent le traditionnel poncho en laine noire avec chapeau de feutre et pantalons courts. Les femmes, nettement plus coquettes, arborent de belles boucles d'oreilles en argent, des broderies colorées et ornent leurs ponchos noirs des tumpos qui se transmettent des mères en fille de génération en génération.

Le marché hebdomadaire constitue un point d'entrée original pour découvrir et ressentir un mode de vie qui n'a guère évolué depuis la Conquête espagnole.
Repas au restaurant local Shama U Co tenu par des jeunes femmes de Saraguro. Sur la place du village dans une vieille demeure coloniale pour une jolie expérience gastronomique dans ce qui est sans doute le meilleur restaurant des alentours. Plats traditionnels et produits biologiques au menu dans une ambiance familiale.
Départ vers Cuenca depuis Saraguro, un village Mitimae. Les Mitimaes sont les familles de colons qui étaient déplacées à des fins militaires et économiques pour asseoir l’autorité du pouvoir central Inca dans les coins les plus reculés. Le dimanche est le jour de marché, l’occasion pour les habitants, originaires du lac Titicaca, de se parer de leurs plus beaux vêtements.
Vous passerez la nuit à l’hôtel Cuenca.

JOUR
4

Cuenca - Uzhupud

Considérée comme la plus belle du pays, la ville de Cuenca (2 550 m) était jadis baptisée Guapondelic, « la vallée aussi grande que le ciel ». Cette cité coloniale, classée au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’Unesco depuis 1999, est une ville mêlant ambiance chaleureuse et vivante à de splendides édifices historiques.

Aussi pour s’imprégner des couleurs chaudes de Cuenca, nous flânerons dans les rues pavées, bordées de maisons blanches aux toits de tuiles romanes et aux balcons de fer forgé fleuris. Cuenca est également unique pour les trésors d’art colonial qu’elle abrite au cœur de ses églises et couvents des XVIIe et XVIIIe siècles. Nous pourrons découvrir la cathédrale, le panorama depuis le belvédère El Turi, les places fleuries, les églises et un tour dans le marché couvert nous permettra de nous immerger un peu dans la vie locale.

Nous visiterons une fabrique de chapeaux de Panama (sauf le dimanche) établie à Cuenca depuis plus de 60 ans où nous pourrons suivre les différentes étapes de la fabrication du fameux Panama originaire d’Équateur.
Visite du musée de la Banque Centrale. Ce musée, installé près des ruines de Todos los Santos, propose des collections ethnographiques, auxquelles s’ajoutent des œuvres d’art colonial et moderne ainsi que des vieilles photographies de Cuenca. Ce musée a également hérité de la collection de céramiques pré-incas du prêtre salésien Crespi, mort dans les années 1980, dont la datation est en cours. Ce musée est le seul à proposer une collection de têtes réduites dites « tzanzas » des indiens Shuar de l’Amazonie. (Remplacé par la visite du musée des Cultures aborigènes si dimanche).
Derrière le musée de la Banque Centrale se trouve le parc archéologique Pumapungo. Vous pourrez flâner au milieu des vestiges de l'ancienne cité inca Tomebamba que les conquistadors espagnols ont démantelée pour construire Cuenca. Le lieu est aussi agrémenté d'un jardin de plantes endémiques. Le Temple du Soleil et le couvent des vierges du Soleil faisaient partie de l'une des villes les plus imposantes et magnifiques de l'ancien empire Inca.
Déjeuner au marché central 10 de Agosto de Cuenca pour y déguster les spécialités locales dans un lieu authentique.
Temps libre à Cuenca.
Vous passerez la nuit à l’hacienda Uzhupud à 35km au nord de Cuenca. Notez que vous avez droit à une demi-heure de cheval !

JOUR
5

Cuenca - Alausi - Nariz del Diablo - Guamote

Route vers Alausi, l’occasion de traverser de magnifiques paysages andins où vous pourrez apprécier la réalité de la vie locale (agriculture, élevage, vêtements…) avec tout un patchwork de parcelles cultivées très colorées et inclinées parfois même sur des flancs qui paraissent inaccessibles.
Vous prendrez le train des Andes depuis la gare d'Alausi jusqu'à la station de Sibambe. Aujourd'hui plus moderne qu'autrefois, avec sa vieille micheline, il garantit un trajet en toute sécurité. Vous passerez par la célèbre montagne “Nariz del Diablo” (Nez du Diable) avec une succession de paysages andins qui vaut le déplacement: plaines d'altitude, forêts, vallées encaissées, habitants œuvrant dans les champs... Vous seront données également des explications sur l'histoire du développement du rail en Équateur et ses péripéties.

Retour sur Alausi où vous retrouverez votre véhicule après 2 heures 30 d'excursion.

A noter, afin d'éviter toute déception, qu'il fut un temps où les touristes pouvaient faire le trajet sur le toit du train ce qui en faisait son originalité et sa réputation. Suite à un accident cette option fut interdite. La seconde raison de sa réputation est le trajet en pendulaire qui a été réduit avec la modernisation.

Vous prendrez ensuite la direction du joli village de Guamote en pays Puruha à près de 3000 mètres via la panaméricaine qui serpentant au milieu des Andes vous offrira de belles vues sur quelques superbes sommets, comme le Sangay ou le Chimborazo.
Vous visiterez le centre éducatif de la fondation Inti Sisa (fleur du soleil en kichwa) pour découvrir les projets en cours, le jardin d'enfants et les lieux où sont dispensés les cours de couture, d'informatique et d'anglais.
Vous passerez la nuit dans l'hébergement communautaire Inti Sisa, à Guamote.

Haut dans les Andes, dans l’ombre du Chimborazo, entre la région côtière et la forêt pluvieuse, se trouve Inti Sisa dans la petite ville de Guamote. Lors de votre séjour vous découvrirez un centre de formation pour tous les groupes de population de la région (enfants, indigènes, métisses, ... ).

Inti Sisa est un mot kichwa : "Inti" signifie soleil et "Sisa" est une fleur du soleil (ie. un tournesol).

JOUR
6

Guamote - Balbanera & Colta - Riobamba - Parc du Chimborazo - Calpi

Route pour Riobamba. Sur la route, vous passerez par la lagune de Colta et vous visiterez l’église de Balbanera, la première construite en équateur en 1534.

Visite de la réserve naturelle du Chimborazo.

Dans un paysage de « paramo » aux hautes herbes typiques de cette région andine, vous croiserez certainement un groupe de vigognes composé aujourd’hui de 2300 individus suite à leur réintroduction en 1990. Vous monterez en voiture jusqu’au refuge Carrel à 4800m.

Ensuite vous pourrez vous rapprocher du sommet (optionnel, vous pouvez rester au niveau du refuge si vous jugez que vous n'avez pas la condition physique pour monter), le plus haut d’Équateur culminant à 6310 m. en rejoignant le second refuge Whymper à 5100 m d’altitude.

Vous ne serez pas loin des premières neiges et jamais aussi proche du soleil car du fait du renflement de la terre au niveau de l’Équateur, le sommet du Chimborazo est considéré comme le plus éloigné du centre de la terre.
Halte sympathique au musée du lama qui présente la relation des populations andines au lama (l’élevage, son utilisation médicinale,...). Vous saurez enfin la différence entre un lama, un alpaga, une vigogne et un guanaco.
Vous testerez un déjeuner à base de viande de lama dans ce restaurant communautaire situé près du musée du lama. Ce projet, qui fait partie d'un projet de tourisme communautaire des villages environnants, a permis d'augmenter les revenus des plusieurs familles.
Riobamba, surnommée la sultane des Andes, est une tranquille petite ville andine entièrement reconstruite après le tremblement de terre de 1797. Vous visiterez le parc Pedro Vicente Maldonado avec sa cathédrale partiellement détruite lors du tremblement mais dont a été conservée la façade d’origine. Nous ferons un arrêt à son marché riche en couleurs avant de nous rendre au point de vue de Quitoloma où en toile de fond domine l’église franciscaine, et d'où l'on peut observer le Chimborazo.
Vous passerez la nuit et dinerez à l’hacienda La Andaluza à proximité de Riobamba.

Dîner inclus sur place.

JOUR
7

Riobamba - Quilotoa - Saquisili - Lasso

Vous reprendrez ensuite la route vers le nord pour Quilotoa. En chemin, arrêt dans la région de Tigua, réputée pour ses peintures naïves représentant des scènes colorées de la vie andine sur des peaux de mouton.
Vous visiterez ce matin le marché de Saquisili (uniquement le jeudi), considéré comme le marché indigène le plus important du pays. Ce centre économique régional attire un grand nombre d’indigenas venus vendre ou acheter de tout, du bétail à la cotonnade. Le marché se répartit sur 8 places, chacune dédiée à des marchandises spécifiques.
Arrivée dans le petit village autochtone qui surplombe la lagune de Quilotoa (3914 m). Cette lagune vous surprendra par ses eaux émeraudes, en raison de la présence de souffre. Les reflets des nuages ou de la couleur des cieux sont en général un spectacle qui ne laissera pas votre appareil photo au repos. La lagune est nichée au creux d'un volcan qui serait considéré encore actif.

Une légende raconte que l’Inca Atahualpa aurait fait cacher un trésor dans la lagune, ce qui lui donne une dimension supplémentaire…

Si vous le souhaitez, vous pourrez effectuer la descente au fond du cratère jusqu'aux abords de la lagune.

(Pour remonter, possibilité de louer une mule sur place au prix de 10 USD)

Durée estimée pour descendre et remonter : 1h30 à 2h30 heures - Dénivelé: +470 m/-470m - Altitude max : 3870 m.
Déjeuner dans le restaurant communautaire Shalala à Quilotoa, face à la lagune avec un joli mirador.
Départ pour Lasso par la route Panaméricaine.

JOUR
8

Lasso - Quito - Antisana - Quito Centre Historique

Vous reprendrez la route vers Quito.
Visite de la réserve de l’Antisana, quatrième plus haut sommet d’Equateur (4704 mètres d'altitude). Vous découvrirez des paysages typiques des paramos, différentes lagunes (dont celle de la Mica) et aurez l’opportunité d’apercevoir différentes espèces d’oiseaux dont notamment le fameux condor.

Sur place, possibilité de faire une randonnée de 30 minutes ou de deux heures à côté de la lagune de Mica.
En chemin de retour vers Quito, vous passerez un col à 3200m. Lacs de montagne et point de vue sur les vallées verdoyantes animeront ce trajet dans les Andes.
Vous découvrirez la "Chapelle de l’Homme" du peintre équatorien Oswaldo Guayasamín. Cette chapelle a été dessinée par l'artiste en hommage à l’humanité et fut en partie peinte par lui-même. Une bonne représentation de ses œuvres y sont exposées. Guayasamin est réputé internationalement et fit cadeau à l'UNESCO d'une fresque qui orne toujours l’entrée de la salle du Conseil exécutif.
Vous passerez la nuit à l’hôtel San Francisco à Quito.

JOUR
9

Quito Centre Historique - Quito

Quito, capitale de l’Equateur, est un véritable écrin posé au creux des volcans Pichincha, Cayambe et Antisana. Elle est perchée à 2830 mètres, ce qui en fait la seconde capitale la plus haute du monde. Elle a été la première ville classée au patrimoine mondial de l’Unesco en 1978; son centre historique est le plus grand et le mieux conservé d’Amérique Latine.

Départ à 8h30: pour vous donner un bon aperçu de la ville en une demi-journée, nous nous dirigerons vers le Panecillo, petite colline dominant la ville couronnée par la statue de la Vierge de Quito. Vous profiterez d'une très belle vue panoramique.

Ensuite vous effectuerez une visite du centre colonial et républicain de Quito :

  • l’église de la Compagnie de Jésus (des Jésuites);
  • l'église de San Francisco (des Franciscains);
  • la Grand Place où se situent le Palais présidentiel (Carondelet) et la Cathédrale de Quito.
    Vous visiterez le musée « del Alabado » qui permet de retracer l’histoire pré-hispanique du pays à travers d’innombrables pièces archéologiques (plus de 5000 pour 6000 ans d'histoire). Il offre un parcours structuré permettant d'appréhender la vision cosmologique des peuples andins.
    Vous irez au marché couvert de Santa Clara, marché typique de Quito où l’on vend fruits et légumes, poissons, viande… l’occasion de se rapprocher un peu plus de la vie locale.

Si vous le souhaitez, votre guide vous orientera pour déjeuner sur place (le cochon rôti y est succulent).
Vous visiterez le musée Mindalae d'artisanat ethnohistorique situé dans le quartier touristique de La Mariscal. Ce musée privé offre une présentation dédiée aux activités des peuples autochtones, en articulier de l'Amazonie et à leur cosmovision et pratiques chamaniques.
Vous passerez la nuit à l’hôtel San Francisco à Quito.
Dîner au restaurant Vista Hermosa. (musique en live les mercredi, jeudi, vendredi et samedi soir à partir de 20h30).

JOUR
10

Quito - Aéroport de Quito - Baltra - Santa Cruz - Puerto Ayora

Temps libre dans la capitale équatorienne. Vous avez de multiples choix de visites, selon ce que vous avez déjà fait et le temps libre dont vous disposez:

\

- marché d'artisanat dans le quartier de La Mariscal pour vos derniers achats, ou sur la rue Amazonas;

- des musées: l'Alabado, archéologique, dans le Centre Historique ou encore le Musée de l'artiste moderne Guayasamin (quartier de Bellavista), le musée d'artisanat Mindalae dans La Mariscal ou bien le musée archéologique Weilbauer de l'Université Catholique (quartier La Floresta);

- le téléphérique pour un point de vue sur Quito et ses environs depuis le Pichincha, avec une ballade sur les flancs du volcan;

- le jardin botanique du parc La Carolina, avec sa magnifique collection d'orchidées;

- les sites archéologiques en ville de Rumipamba ou La Florida (une préférence pour ce dernier);

- flâner dans le Centre Historique (rue de La Ronda par exemple);

- vous arrêter à une terrasse de café dans le quartier de La Mariscal.
Transfert privé avec chauffeur hispanophone vers l'aéroport de Quito.
Connexion libre pour votre vol international depuis Quito.

Suivant votre heure d'envol, vous disposerez de plus ou moins de temps libre.


Nuit à l'hôtel Mainao à Santa Cruz.

JOUR
11

Puerto Villamil - Santa Cruz - Isabela


JOUR
12

Puerto Villamil - Isabela


JOUR
13

Puerto Villamil - Isabela


JOUR
14

Baltra - Aéroport de Guayaquil - Lima - Isabela



Vous prendrez un vol d'environ 2 heures depuis Guayaquil jusqu'à Lima.