L'EQUATEUR
TAILLÉ SUR MESURE
newsletter

Accueil > equateur > Biodiversité en Equateur, focus sur les oiseaux

Retour

Biodiversité en Equateur, focus sur les oiseaux

Quelques éléments pour situer ce petit pays en termes de patrimoine naturel mondial :

L’Equateur représente 256.370 km2 soit 0,17% de la superficie terrestre de la planète.

Et l’Equateur
• fait partie des 17 pays qui ensemble recèlent 70% de la biodiversité mondiale (sources : Programme des Nations Unies pour l’environnement – UNEP)
• rassemble 71 ensembles distincts de végétation dans les trois régions continentales du pays (sans donc compter les Galapagos) : 29 sur la Côte, 31 dans la partie andine et 11 en Amazonie.
• possède 11% de toutes les espèces de vertébrés terrestres (en termes de densité, c’est le 1er pays au monde)
• recèle 16.087 espèces de plantes vasculaires
• héberge 1.618 espèces d’oiseaux (17% des espèces du monde), ce qui en fait le 1er pays en terme de densité d’oiseaux. 37 sont endémiques et 97 sont menacées d’extinction.

Faisons un focus sur cette catégorie d’animaux car on y trouve des spécimens particulièrement curieux et qui ne manqueront pas de susciter votre intérêt :

Saviez-vous par exemple que l’Aigle Harpie (Harpia harpyja), le plus puissant au monde, et qui vit en Amazonie, a une force de saisie de 37 kg/cm2, autrement dit ses griffes enserrent plus que la mâchoire du loup ?

Aigle Harpie

Puisque l’Equateur est la terre par excellence des colibris, connaissez-vous la spécificité de l’Oreotrochilus chimborazo, endémique des Andes ? Il peut baisser sa température corporelle à 5ºC, en « éteignant » certaines fonctions physiques, pour résister au froid nocturne des plaines andines, les páramos, à 5.100 mètres d’altitude.

Oreotrochilus Chimborazo

Le merle dit de Lawrence (Turdus lawrencii), originaire d’Amazonie équatorienne, peut quant à lui imiter jusqu’à 173 sons d’autres espèces d’oiseaux ! Vous pouvez imaginer ce qu’il fait de ce don !

Merle de Lawrence

Passons aux Galapagos ; vous connaissez ces îles comme le refuge naturel qui a servi d’inspiration au naturaliste Darwin pour échafauder sa théorie. Il s’est en particulier concentré sur les pinsons qui pullulent dans l’archipel. Le pinson est comme nous le savons tous ce petit oiseau chétif qui se nourrit de graines ou de petits invertébrés. Eh bien il en existe une variété, le Geospiza difficilis septentrionalis, qui lorsqu’il est en pénurie d’eau douce, va blesser certains oiseaux, les pélicans an particulier, pour boire leur sang. On le surnomme, vous l’aurez deviné, le pinson vampire.

Vampire Pinson

On pourra aussi remarquer l’étrange beauté de certains oiseaux, entre Amazonie et Forêt humide et nuageuse d’altitude dans la région de Mindo. Regardez ce toucan ou ce coq de roche…

Toucan Piquilaminado

Rupicola Peruviana

Alors qu’est-ce qui vous retient de venir visiter l’Equateur sous l’angle de la nature ? On a conçu pour vous un circuit orienté dans ce sens, qui fera tant le régale des adultes que des enfants. Comment ne pas avoir envie de voir les derniers condors des Andes survolant ces cieux majestueux, comme dans les Mystérieuses Cités d’or ?

Condor