L'EQUATEUR
TAILLÉ SUR MESURE
newsletter

Accueil > Blog > Voyage au coeur des Andes

Retour

Maria et Lauriane nos deux nouvelles conseillères voyage sont parties sur le terrain. Elles nous racontent leur voyage de reconnaissance.

C’est le grand départ, nous partons aujourd’hui pour découvrir l’Equateur et ses multiples facettes. Au programme 12 jours pour explorer la région de Mindo, les Andes, la ville coloniale de Cuenca et l’Amazonie proche.

Notre périple débute par une entorse vers la région de Mindo surnommée « la forêt des nuages ». Réputée pour sa biodiversité unique au monde, c’est le paradis pour les ornithologues et tous les amoureux de la nature. Après une marche dans cet écosystème unique au monde nous nous accordons un moment de détente pour tester les fameuses « canopee » autrement dit les tyroliennes. Sensations fortes, vitesse et superbe vue sur la forêt sont les ingrédients de cette expérience ludique et accessible à tous. 

Cap vers les Andes et la région d’Imbabura . Nous entamons une randonnée sur les flancs de la lagune de Cuicocha . Perché à plus de 3000 mètres cette lagune d’un bleu marin offre un panorama magnifique.

JPEG - 5.6 Mo
Cuicocha

Notre journée se poursuit par le fameux marché d’Otavalo . Réputé pour son textile, les différentes étables mettent en valeur la grande diversité de l’artisanat local.

JPEG - 282.4 ko
Marché d’Otavalo

Nous séjournons à l’Hacienda Pinsaqui . Ce bijoux de l’époque coloniale, riche en histoire se situe aux portes d’Otavalo et jouie d’un emplacement idéal pour visiter la région.

L’Equateur étant l’un des plus importants exportateurs de roses, une visite à la plantation de roses de la Compagnie des Jésuites, proche de Cayambe était incontournable avant d’emprunter l’allée des volcans.
 

JPEG - 318.5 ko
Compagnie des Jésuites à Cayambe

Après plusieurs visites d’haciendas, anciennes maisons coloniales plus belles les unes que les autres nous arrivons au Parc National du Cotopaxi . Le Cotopaxi est le deuxième volcan le plus haut d’Equateur et s’élève à plus de 5980 mètres. Ici il y a peu de végétation, quelques animaux sauvages vivent dans ce climat très rude. Pour nous réchauffer nous dégustons un délicieux canelaso, boisson chaude typique des Andes (mélange de thé à la cannelle et de mandarine avec de la caña alcool de sucre de canne). Par chance le temps est dégagé est nous pouvons observer le cône enneigé.

JPEG - 152.4 ko
Cotopaxi

Nous partons ensuite faire la visite du marché de Saquisili . Ce dernier a lieu tous les Jeudis et c’est le rendez-vous de tous les locaux de la région. On y trouve de tous : des animaux, de la nourriture, des vêtements, de l’artisanat local, des meubles... Les couleurs vives des tenus des différentes communautés indigènes se marient avec les couleurs exotiques des fruits.

JPEG - 255 ko
Marché de Saquisili

Nous poursuivons vers Quilotoa. Arrêt au mirador de Shalala qui offre un point de vue incroyable sur la lagune de Quilotoa.

JPEG - 228.1 ko
Quilotoa

Le bleu de l’eau varie en fonction des reflets des nuages. Nous faisons une petite marche d’1heure pour atteindre le village de Quilotoa, nous en prenons plein les yeux...

Notre exploration nous conduit à présent vers le Chimborazo , le volcan le plus haut d’Equateur. Il s’élève à plus de 6200 mètres et c’est également le point le plus éloigné du centre de la terre. Nous nous rendons au premier refuge situé à 4800 mètres, les paysages sont incroyables, de là nous empruntons un sentier pour rejoindre le deuxième refuge pour s’approcher d’avantage de ce géant blanc. Nous sommes à 5200 m, l’altitude se fait ressentir, le vent souffle fort mais l’endroit vaut le détour. Une palette de couleurs s’offre à nous !

JPEG - 838.2 ko
Chimborazo

Situé sur les flancs du Chimborazo nous passons la nuit dans la communauté d’Ahuana à Palacio Real. Cette communauté indigène vie simplement et les croyances liées à la nature sont très importantes. Nous séjournons dans une « Choze » maison traditionnelle chez Rosario. Nous préparons ensemble le dîner et échangeons longuement autour de la table. Immersion garantie au sein de cette famille Quesha.

Cap vers le Sud pour rejoindre Cuenca et en traversant la région des canaris, les nuances de vert se succèdent tout au long de la route. Halte au site archéologique d’Ingapirca . Ce site pré-incas qui a été repris par les incas est stupéfiant. Nous pouvons observer les différentes techniques de construction, leur calendrier lunaire et leur lieu de sacrifice.

JPEG - 321.7 ko
Ingapirca

Après un déjeuner copieux à la posada de l’Ingapirca nous prenons la route pour Cuenca 3ème ville la plus peuplée d’Equateur. Entre ses églises et ses maisons coloniales colorées, chaque coin de rue est une surprise. Le centre colonial regorge de patios bien gardés. 

JPEG - 450.3 ko
Cuenca

Berceau de la salsa, nous en avons profités pour faire une petite initiation. Nous avons pu apprendre les bases de cette danse latine sous le regard avisé de notre professeur, mais ce n’est pas gagné ! Malheureusement le rythme latino ne coule pas dans nos veines d’européennes.

Retour vers le nord pour rejoindre Baños , porte d’entrée de l’Amazonie. Situé au pied du volcan Tungurahua, c’est le chef-lieu des activités Outdoor et de la détente. Entre tyrolienne, saut à l’élastique, descente de la route des cascades en VTT, les amoureux des sensations fortes seront comblés !

JPEG - 212.7 ko
Baños

Après une halte à l’impressionnante cascade El Pailon del Diablo nous rejoignons Puyo oû nous nous accordons une petite pause rafraîchissante en dégustant un jus de sucre de canne bien frais, boisson local très déshydratante sous la chaleur tropicale. Nous faisons une halte à la réserve des Yapas. Tenue par Gabrielle c’est un beau projet qui consiste à lutter contre la déforestation et protéger la biodervsité locale. Nous voilà enfin au port de Misahualli où nous embarquons dans une pirogue pour s’enfoncer en Amazonie.

JPEG - 283.5 ko
Amazonie

Nous arrivons en fin de journée à l’écolodge Itamandi . Bercées par le son des grillions et les bruits de la Selva nous nous endormons paisiblement. Entre marches nocturnes, observations des oiseaux, visite de communautés et fabriques d’artisanat local, nous sommes comblées par cette escapade en Amazonie proche.

Il est maintenant temps de rentrer sur Quito. Après plusieurs haltes sur la route de retour à la fabrique de chocolat Kallari et aux thermes de Pappallacta nous retrouvons le climat andin, fini la chaleur tropicale !

Nous rentrons à l’agence des étoiles plein les yeux et l’envie de vous faire découvrir les merveilles de ce petit pays si riche au niveau de ses écosystèmes, son histoire et son ethnicité.

Notre périple en video