L'EQUATEUR
TAILLÉ SUR MESURE
newsletter

Accueil > Blog > Nouveaux regards sur la richesse sous-marine des Galápagos

Retour

Nouveaux regards sur la richesse sous-marine des Galápagos

Nous vous en avions déjà récemment parlé lors de la création de l’immense sanctuaire marin de Darwin et Wolf aux Galápagos en mars 2016.

Le tournage du reportage "Les Galapagos, des îles en évolution" est désormais clos et sera présenté en grande pompe aux Galápagos le vendredi 09 septembre 2016.

Il s’agit du dernier opus équatorien de la série des documentaires « PRISTINE SEAS » réalisés par le National Geographic.

Bref rappel du projet « Pristine Seas » (Eaux cristallines) :

  • Lors des sept dernières années, les équipes de Pristine Seas ont exploré et documenté 16 lieux vierges dans tous les océans du monde.
  • Huit d’entre eux ont été déclarés sanctuaires maritimes sans possibilité de pêche.
  • Ces huit réserves couvrent un total de trois millions de kilomètres carrés et sont composées des plus importantes zones protégées au monde.
  • L’expédition du volet équatorien a débuté le 2 décembre 2015 aux Galápagos et a duré 21 jours.
  • Le documentaire qui fut tiré sera largement diffusé localement par le ministère de l’éducation de l’Equateur afin d’éveiller la conscience environnementale des jeunes équatoriens mais aussi globalement, avec une retransmission dans le monde entier.

La présentation officielle se fit en présence :
• Du président de l’Equateur : Rafael Correa,
• Du président du Costa Rica : Luis Guillermo Solís,
• Du président de la Colombie : Juan Manuel Santos,
• Tous 3 seront invités par le chanteur Miguel Bosé, ambassadeur de ce trésor naturel.

Cette projection coïncide par ailleurs avec le 38ème anniversaire de la déclaration des Galápagos comme Patrimoine Naturel de l’Humanité par l’Unesco en 1978.

Selon une récente étude menée par l’équipe du projet Pristine Seas en collaboration avec l’Université de Californie,
" chaque requin vivant dans les eaux des Galápagos rapportera 5,4 millions de dollars américains au cours de sa vie, par l’intermédiaire des revenus générés par le tourisme et la plongée de loisir. Un requin mort en revanche ne rapportera qu’un peu moins de 200 dollars au pêcheur qui l’aura tué. "

Les Galapagos sous les eaux :

En savoir plus sur le projet Pristine Seas : http://ocean.nationalgeographic.com... ou http://www.youtube.com/watch?v=RWEy...

Sources : National Geographic 2016, El Comercio 08 septembre 2016