L'EQUATEUR
TAILLÉ SUR MESURE
newsletter

Accueil > Blog > Everest et Chimborazo, le duel

Retour

Pourquoi l’Everest n’est pas le point le plus éloigné du centre de la Terre ?

C’est le genre de petite information qui pose une grande question. Un communiqué de presse de l’Institut de recherche pour le développement publié le 6 avril explique qu’une expédition de chercheurs français et équatoriens est montée en février dernier au sommet du Chimborazo, volcan qui est aussi le point culminant de l’Equateur. L’objectif était de planter là-haut une antenne GPS pour déterminer au centimètre près l’altitude du lieu. On a ainsi pu déterminer que le Chimborazo culmine à exactement 6 263,47 mètres au-dessus du niveau moyen de la mer. Le volcan a "perdu" 5 mètres par rapport à son altitude officielle, évaluée dans les années 1990. Mais le communiqué précise qu’il demeure en revanche, et de très loin, le point de la surface terrestre le plus éloigné du centre de notre planète.

Volcan Chimborazo Equateur

Et là, le réflexe premier est de s’étonner : mais pourquoi n’est-ce pas l’Everest, le géant himalayen, qui possède ce titre ? Avec ses 8 848 mètres au-dessus du niveau de la mer, il domine en effet le Chimborazo de plus de 2 kilomètres et demi ! C’est oublier un point fondamental. Même si on nous a répété à l’école que la Terre était ronde, ce n’est pas tout à fait le cas. Notre planète tournant sur elle-même et son intérieur étant composé en grande partie de matériaux "mous" voire liquides, elle subit une petite déformation. Imaginez faire tourner une boule de pâte à modeler autour d’un axe, vous obtiendriez une sphère aplatie aux pôles et boursouflée à l’équateur. Le rayon terrestre est ainsi de 6 357 km aux pôles et de 6 378 km à l’équateur (soit une différence d’un tiers de pourcent). Il ne s’agit là que de moyennes car, en réalité, il existe une quantité énorme de déformations locales de la surface terrestre et ce qu’on appelle, en géophysique, le "géoïde", c’est-à-dire la représentation de cette surface, s’apparente, lorsqu’on en exagère les différences, à un "patatoïde".

Si le rayon terrestre présente, en moyenne, une différence de 21 km entre les pôles et l’équateur, on comprend qu’un grand volcan situé en Equateur (le Chimborazo est à la latitude de 1° 28’ sud) a toutes les chances d’être plus éloigné du centre de la Terre que l’Everest, en dépit de la conséquente différence d’altitude entre ces deux reliefs. Situé à 28° de latitude nord, le mont Everest est assez éloigné de l’équateur. Selon les mesures effectuées par la mission franco-équatorienne, le sommet du Chimborazo se trouve à 6 384,416 kilomètres du centre de la Terre. L’Everest, quant à lui, n’en est distant que de 6 382,605 kilomètres. Le volcan équatorien a donc une bonne tête de plus (plus de 1,8 km) que le géant himalayen si l’on considère l’écart avec le centre de notre planète. En ce domaine, la latitude est plus importante que l’altitude...

Volcan Chimborazo Equateur

Auteur : Pierre Barthélémy
Source : Le Monde