L'EQUATEUR
TAILLÉ SUR MESURE
newsletter

Accueil > Blog > Divers > Les-hamacs-equateur

Retour

Tout ce que vous vouliez savoir sur les hamacs

Les hamacs de « mocora » de Isidro Ayora, province de Guayas.

On connaît les hamacs faits en coton mais nettement moins ces hamacs de fibre de palmier qui semblent plus rustiques, originaires de la province côtière de Guayas.

J’ai donc testé pour vous et oui ils sont confortables, même s’ils grattent parfois.

hamac Equateur

J’ai donc décidé de ne pas en rester là et de consacrer une étude très sérieuse sur les différents hamacs que l’on trouve en Equateur, car oui, c’est aussi une destination de repos !

Du rustique :
hamac Equateur

... facile à emporter :
hamac Equateur

Et voilà ce que l’on trouve en Amazonie, fait par les Huaoranis :

Du plus « farniente », j’ai souffert ce jour-là :
hamac Equateur

Du hamac plus coton (comme ceux d’Otavalo) :
hamac Equateur

Au marché ils sont plutôt vendus comme cela :
hamac Equateur

Au final, j’ai une préférence pour celui de mocora :
hamac Equateur
et puis c’est fabriqué par les petites dames du coin :
hamac Equateur

Bon un détail, un vrai bon hamac en mocora, cela se vend aux alentours de 150 u$d. Il faut quand même 15 jours pour en tisser un, surtout avec l’amour du travail bien réalisé.

J’oubliais, la mocora est donc une fibre naturelle qui provient d’un palmier (genre Astrocaryum pour les connaisseurs) qui croît dans les forêts sèches de la Côte (les tisseurs les obtiennent de Paján). Le secret c’est que les fibres (il en faut 6 kg. Pour un hamac) sont humidifiées avec de la limonade, eh oui du jus de citron coupé à l’eau. Cela permet ainsi de ramollir le tissu. Et pour le tissage les femmes enduisent les aiguilles, en bois bien sûr, le « cabo de hacha », arbre de la région, de graisse de vache pour que la fibre se travaille plus facilement. A Isidro Ayora, il n’existe que quatre endroits où apprécier ce travail.

Et si vraiment vous ne voulez pas mettre ce prix, sachez que les voisins de Lomas de Sargentillo en font des plus grossières, donc moins chères.

Voilà la photo du palmier :
hamac Equateur