Découvrez notre interview avec le vignoble équatorien Dos Hemisferios, grand producteur de vin et l’un des rares vignobles du pays.

On entend souvent parler de l’Equateur pour son cacao dont la meilleure variété, dite « fino de aroma » est non seulement originaire d’Équateur mais y est encore majoritairement produite, ou même encore pour son café.

Le pays, qui se caractérise par sa grande diversité en termes d’écosystèmes représentés dans les Andes, l’Amazonie et les Galapagos, fait partie des principaux lieux d’origine des aliments que nous consommons au niveau mondial.

Aujourd’hui, je vous emmène à la rencontre de producteurs de vin en Equateur. Et ce n’est pas n’importe quel vignoble puisqu’il s’agit du domaine Dos Hemisferios, qui est l’un des rares vignobles du pays, ayant acquis une belle réputation au fil des années.

Aujourd’hui, Terra est allé à la rencontre de María Isabel Arteaga pour en savoir plus sur le vin Équatorien, mais aussi pour vous faire découvrir ce produit atypique du pays.

  • Premièrement, pouvez-vous nous présenter rapidement votre vignoble ?

« En Équateur, où les deux hémisphères de la planète se rejoignent, nous avons réalisé l’inimaginable, en produisant les premiers vins fins de haute qualité. Ce projet, qui a débuté il y a plus de dix ans, a rendu possible ce que l’on croyait impossible. Dos Hemisferios a remis en question la croyance selon laquelle, sur la ligne de l’Equateur, les conditions pour récolter du raisin pour le vin n’existaient pas, un fait que l’on croyait possible uniquement dans des pays situés à d’autres latitudes et avec quatre saisons. »

En effet, il faut savoir qu’en Equateur, le climat est très particulier. Les 4 saisons telles que nous les connaissons en France n’existent pas ici. De plus, il existe une multitude de climats sur le territoire. On passe de la côte Pacifique aux volcans andins en moins de 200 km, donc de 0 à 4000 mètres d’altitude, le tout sous des latitudes tropicales.

Rien à voir donc avec les conditions climatiques habituelles requises pour la production de vin.

Le domaine Dos Hemisferios est situé à San Miguel Del Morro, une petite ville sur la côte du pays, qui se caractérise par ses journées lumineuses, ses nuits froides, son sol calcaire et sa brise marine continue. 

  • Pouvez-vous nous en dire plus sur l’Histoire du vin en Equateur, comment est-ce que cela a commencé ? 

« Tout a commencé en 1999 avec l’acquisition d’hectares à San Miguel Del Morro où, dans un premier temps, des cépages de table ont été plantés (Italia, Cardinal et Rivera). Encouragé par d’excellents résultats, en 2004, l’initiative de récolter des raisins pour le vin a été mise en place. Nous avons alors importés des cépages de Cabernet Sauvignon, Malbec, Merlot, Pinot Noir, Shiraz et Chardonnay. 

Avec l’expérience d’Abel Furlán, un viticulteur réputé de Mendoza (ville argentine de tradition viticole), l’objectif était d’élaborer le premier vin équatorien de qualité, qui serait à l’égal des marques connues des caves chiliennes. 

Ainsi est né Paradoja 2006 (un mélange de Cabernet Sauvignon et de Malbec). Son nom est né parce que faire du vin dans notre pays était justement cela : un paradoxe. Un paradigme que nous avons brisé et qui nous a conduit à faire planter 38 hectares de vignes. »

Il faut savoir qu’en Amérique du sud, l’Argentine et le Chili sont les deux pays pionniers de la production viticole sur le continent. Pour des raisons climatiques, mais aussi historiques et culturelles qui font qu’ils ont un lien particulier avec les terroirs européens.

Ils sont donc une référence en la matière pour le reste du continent.

  • Quels sont les cépages présents dans le pays ? Sont-ils différents de ceux que l’on peut trouver en France par exemple ?

« Nous avons les cépages Cabernet Sauvignon, Malbec, Merlot, Sauvignon Blanc, Chardonnay, Pinot Noir, Cabernet Franc, Sangiovese, Petit Verdot, Tempranillo, Viognier et Ancellotta.

Quelques comparaisons :

Notre Cabernet Sauvignon est plus léger, plus doux que le Cabernet traditionnel. Les pousses de Cabernet Sauvignon sont comme les asperges ici en Équateur, la plante se nourrit de la température (qui est élevée en Équateur) et du soleil, ce qui nous donne un raisin très mûr qui est différent de ce qui se passe en Argentine. Le cabernet argentin est moins aromatique que le cabernet chilien et en cela nous sommes semblables aux Chiliens, mais leur cabernet est plus végétal et le nôtre est plus mûr. 

En Équateur, la température ne dépasse pas 31 degrés (ce qui est le cas en Argentine) et de ce fait, notre Malbec conserve son arôme et grâce à l’amplitude thermique, il conserve une meilleure couleur que le malbec argentin. 

Notre Merlot est bien rond, de bonne couleur, il n’est pas végétal, il est très fruité. En Argentine, le Merlot a plus de caractère astringent. Et dans le cas du pinot noir, le traditionnel est bourguignon et il faut attendre que les tannins tombent, le nôtre, étant plus mûr, ses tannins sont moins agressifs. »

Finalement, bien que les cépages nous soient familiers, les vins qui en résultent sont uniques ! Encore une fois, c’est le climat si particulier du pays qui permet d’explorer de nouvelles saveurs à partir de cépages pourtant déjà largement connus.

  • Pouvez-vous nous donner quelques exemples d’associations vins et mets qu’il est possible de déguster lors de notre visite ?

« Nous avons actuellement plus de 20 vins. Quelques exemples de jumelage peuvent être avec notre ligne Travesia qui est la plus étendue que nous ayons :

  • Travesía Cabernet Sauvignon : En raison de sa complexité, il se marie bien avec les viandes rouges, le gibier, le canard et l’agneau. Il se combine avec des saveurs intenses. Excellent pour le chocolat à 75 % et plus.
  • Travesía Malbec : Porc et viande rouge, coupes pour les rôtis comme les côtes levées, également rosbif, sauce barbecue et fruits rouges. Il se marie bien avec les fromages à pâte dure. Chocolat de 50% à 65%, avec des fruits rouges ou du café.
  • Travesía Merlot : Pizzas, poulet, porc et viandes rouges maigres. Fromages à pâte mi-dure. Chocolat à 50% au lait et aux noisettes.
  • Pinot Noir Travesía : Excellent choix pour accompagner des poissons comme le saumon et le thon, le poulet et le gibier à plumes. Champignons, gruyère et sushi.
  • Sauvignon Blanc Travesía : Excellent apéritif. Se marie bien avec le ceviche, les salades, les sauces aux agrumes, le fromage de chèvre et la nourriture épicée. Chocolat blanc aux agrumes et chocolat noir au sel.
  • Travesía Chardonnay : Poulet, poisson et fruits de mer, accompagnés de pâtes et de risottos. Desserts crémeux avec des notes d’orange. »
  • Qu’est-il possible de découvrir lors de notre visite à Dos Hemisferios ? 

« Vous découvrirez que l’impossible est possible en Équateur, un paradis fertile, et vous serez ravis des vins de notre cave, uniques en leur genre puisqu’ils sont produits dans ce pays situé à l’autre bout du monde. »

Si cette interview vous a mis l’eau à la bouche et que vous souhaitez faire voyager vos sens, je vous propose d’aller jeter un œil sur un circuit que nous venons de créer pour découvrir le vin équatorien : Vin et Chocolat, un Équateur plein de sens

Ou encore, notre circuit gastronomie par ici :