L'EQUATEUR
TAILLÉ SUR MESURE
newsletter

Accueil > Blog > Art et Culture > La Fiesta de la Luz à Quito - par Isa

Retour

Fiesta de la Luz à Quito

Récit d’Isa, la lyonnaise de l’équipe équatorienne sur "La Fiesta de la Luz".

Être lyonnais, c’est « à la vie à la mort », même à l’autre bout du monde, on reste un gône ( "enfant" en parler lyonnais) de la région !

On continue à rêver aux bugnes pour Mardi-Gras, aux brioches à la praline ou encore à un bon repas dans un « bouchon » au Vieux-Lyon.

On ne fait pas que manger à Lyon, il y a une tradition que l’on ne manquerait pour rien au monde : le 8 décembre.

Cette nuit-là, toutes les fenêtres et les balcons se revêtent de couleurs vives offertes aux passants par les nombreux « lampions », alignés pour l’occasion. Chaque 8 décembre, j’allume ma bougie pour continuer cette tradition importante à nos yeux. Mon bureau à Terra est ainsi devenu un petit coin de capitale des Gaules l’année dernière !

La Fête des Lumières tire son origine de l’inauguration de la statue de la vierge à Fourvière prévue le 8 septembre 1852 et reportée pour des raisons météorologiques le 8 décembre.
Pour fêter l’arrivée de la vierge, les Lyonnais sont tous sortis dans la rue avec des lumignons... Cette tradition est restée et depuis, tous les 8 décembre, les Lyonnais posent des lampions sur leurs fenêtres. Après avoir été pendant longtemps l’occasion de présenter les lumières de la ville, ce 8 décembre est devenu à partir de 1999 la Fête des Lumières que nous connaissons et est connue dans le monde entier.

La fête ne cesse de prendre de l’ampleur et la présence, ces dernières années, de concepteurs nationaux et internationaux de renom illustre bien le rayonnement international grandissant de cette manifestation. Étendue sur 4 jours depuis 1999, ce rendez-vous important pour les lyonnais offre dans la ville des scénographies et des spectacles de lumière innovants et surprenants, ou tout à fait traditionnels sur des sites qui peuvent être insolites.

Quelle ne fut-pas ma joie d’apprendre qu’à l’occasion d’HABITAT III, évènement de l’ONU sur le développement urbain durable du 17 au 20 octobre 2016, Quito allait devenir le scénario de la 1ère « Fiesta de las Luces » en Amérique du Sud, en partenariat avec la ville de Lyon !!

Santo Domingo illuminé

« La Fête des Lumières » a attiré plus de 700 000 personnes lors des 5 nuits. Les musées et les centres culturels sont restés ouverts jusqu’à minuit aux milliers de visiteurs tandis que la ville a organisé des expositions et des concerts. Sept espaces patrimoniaux ont été illuminés simultanément par des artistes français et équatoriens et ont donné lieu à de magnifiques paysages colorés, emportant dans leur magie des plus petits aux plus anciens.

Ambiance bonne enfant et colada morada (boisson traditionnelle équatorienne qui se boit pour le 2 novembre, la fête des défunts, et qui s’accompagne de « guaguas de pan, brioches fourrées de goyave) ont accompagné le parcours.

Fière de cette initiative qui montre Quito comme une ville en mouvement, vivante et culturelle, je vous invite à connaitre le centre historique le plus grand et le mieux conservé d’Amérique du sud, ainsi que le reste de ce beau pays !