COVID-19 en Equateur : informations sur la situation

Mise à jour le : 11 novembre 2020

L’actualité du COVID-19 en Équateur

11 novembre: Il est obligatoire de présenter un test PCR négatif pour pouvoir entrer en Equateur.
Les conditions en Équateur restent inchangées, le pays est ouvert au tourisme et les vols internationaux sont maintenus.

Septembre & Octobre: réception des premiers clients Terra Ecuador depuis la crise covid
Les voyages se sont déroulés aux Galapagos et dans les Andes sans aucun inconvénient et avec des normes de biosécurité respectées.

14 Septembre: l’État d’exception (instauré le 15 mars) est levé
Les dispositifs de biosécurité (port du masque, distanciation, lavage des mains) sont maintenus. Le couvre-feu et la limitation de réunion sont supprimés. La libre circulation sur le territoire est rétablie. Les bars, discothèques, spectacles publics restent interdits.

15 Août: ré-ouverture de la destination au tourisme
L’Équateur a annoncé le 15 Août 2020 la suspension de l’isolement préventif obligatoire et se positionne comme l’une des premières destinations du continent Latino-Américain ouverte pour le tourisme. Les vols commerciaux internationaux sont opérés, l’entrée dans le pays est autorisée à toute personne et l’isolement préventif n’est plus obligatoire sur présentation du test PCR négatif et absence de symptômes.

14 Août: état d’urgence sanitaire prolongé
Le président Lenin Moreno a prolongé jusqu’au 15 Septembre l’état d’exception en Équateur. Le couvre feu est maintenu et est appliqué différemment selon les provinces (entre 21h et 23h jusqu’à 5h du matin).

1er Juin: ré-ouverture des vols internationaux
Les frontières internationales sont ouvertes. Les compagnies aériennes telles que KLM, Ibéria, AirFrance, Air Europa proposent des vols commerciaux hebdomadaires.

Est-il possible de voyager en Équateur ? 

La réponse est OUI !

Les frontières internationales sont ouvertes depuis le 1er Juin 2020.
Toute personne est autorisée à voyager en Equateur.
L’isolement préventif n’est plus obligatoire sous certaines conditions.
La circulation dans le pays est autorisée et soumise à certaines obligations.
Les acteurs du tourisme sont autorisés à reprendre leur activité en respectant les protocoles mis en place.

 

Protocole d’entrée en Équateur

Depuis le 15 Août 2020, un nouveau protocole a été mis en place dans l’objectif de réactiver le secteur touristique en Equateur. Voici les principales mesures:

– Toute personne arrivant en Équateur doit présenter un résultat négatif au test RT-PCR effectué au plus tard 10 jours avant l’entrée dans le pays et ne montrer aucun symptôme de COVID-19 afin d’éviter une période obligatoire d’isolement préventif.
– Les voyageurs qui ne disposent pas d’un test RT-PCR doivent le faire obligatoirement à leur arrivée (ou à leur lieu d’hébergement), à leurs frais, puis procéder à l’isolement dans un logement temporaire pour attendre les résultats. En cas de résultat négatif, ils peuvent poursuivre leur voyage.
– Les voyageurs qui présentent des symptômes de COVID-19 à leur arrivée en Équateur doivent effectuer un test RT-PCR, à leurs frais, et procéder à l’isolement même s’ils présentent un test PCR négatif à l’aéroport d’entrée.
– Tous les voyageurs doivent remplir un formulaire de déclaration d’état de santé et le remettre à leur arrivée aux agents du ministère de la santé, qui vérifient également les symptômes.
– Les voyageurs entrants dont le test est positif doivent effectuer un isolement préventif obligatoire de 10 jours dans leur logement jusqu’à ce qu’ils soient asymptomatiques afin de poursuivre leur voyage.
– Les voyageurs de moins de 18 ans ne sont pas tenus d’avoir des tests RT-PCR négatifs.
– Les protocoles s’appliquent aux citoyens de tout pays et aux vols de toute destination.

Toute personne est autorisée à se rendre en Equateur. Il n’y a pas de restriction quant au profil du voyageur. 

 

Protocole d’entrée sur les îles Galapagos

Depuis le 15 Août, les mesures d’entrée sur les îles des Galapagos viennent s’additionner aux mesures d’entrée en Équateur:

– Assurance voyage avec une couverture médicale
– Certificat du test RT-PCR négatif pris dans les 96 heures précédant le vol pour les Galapagos (le test peut avoir été fait en Équateur ou dans le pays d’origine)
– Certificat émis par l’agence de voyage ou l’hôtel au moins 24 heures avant le vol pour éviter l’isolement préventif
– Carte de contrôle de transit des Galapagos remplie en ligne au moins 24 heures avant le vol
– Carte d’embarquement numérique

 

Actualités des vols et ouverture des frontières 

Les frontières aériennes sont ouvertes depuis le 1er Juin 2020. Les vols commerciaux desservent les aéroports de Quito et Guayaquil.

Les compagnies qui desservent l’Europe comme KLM, Iberia, Air Europa assurent des vols réguliers directs vers Madrid et Amsterdam.
D’autres compagnies européennes dont AIR FRANCE offrent des vols avec escale vers les villes de Quito et de Guayaquil.
Les vols vers le continent Amérique (Mexique, Pérou, Etats-Unis) sont également opérationnels et proposent des vols régulièrement.

 

Mesures de retour après un voyage en Équateur

Pour entrer en France métropolitaine, les voyageurs devront compléter l’attestation de déplacement international dérogatoire vers la France métropolitaine qui inclut une déclaration sur l’honneur de ne pas présenter de symptômes. Ce document peut être téléchargé sur le site du Ministère de l’intérieur.

Au départ de l’Équateur, les voyageurs devront présenter un résultat de test PCR négatif  réalisé moins de 72 heures avant le départ. Ce document est obligatoire pour pouvoir embarquer. Vous ne serez pas soumis à une quarantaine et devrez respecter le confinement national actuellement en cours.

Pour la Suisse, vous pouvez consulter la page officielle sur ce lien.

Pour la Belgique, vous trouverez les informations sur cette page officielle.


Protocoles en vigueur dans le pays 

Tous les acteur du tourisme en Équateur sont soumis à des protocoles de biosécurité spécifiques au COVID-19. Terra Ecuador travaille en collaboration avec ses partenaires et prestataires et s’assure que chacun respecte ces protocoles afin que la réactivation du tourisme se fasse dans les meilleures conditions sanitaires possibles.

Voici quelques exemples de mesures obligatoires mises en place :

Protocole pour les hébergements:
-Port du masque obligatoire
-Formulaire à remplir et prise de température au moment du check-in
-Respect de la distanciation sociale
-Désinfection des semelles de chaussures à l’entrée de l’établissement
-Désinfection fréquente de la réception et parties communes
-Minimisation des éléments de décoration ou d’information papier
-Non réutilisation des amenities rechargeables utilisés

Protocole pour les prestataires et guides:
-Port du masque obligatoire
-Eviter tout contact physique avec les voyageurs
-Utilisation de gel désinfectant à chaque contact avec un objet ou superficie non désinfectée
-Respect de la distanciation sociale
-S’assurer que le lieu visité respecte les normes de biosécurité

Protocole pour les croisières:
-Prise de température des passagers et de l’équipage
-Désignation d’une seule personne à bord autorisée à aider les passagers à embarquer et désembarquer, selon des règles d’hygiène strictes
-Port du masque obligatoire durant le séjour à bord par l’ensemble des personnes
-Désinfection des parties communes après chaque usage au cours du séjour
-Désinfection complète de l’embarcation avant chaque nouvelle sortie

Protocoles pour les transports:
-Désinfection du véhicule avant chaque utilisation
-Désinfection des mains avant de monter dans le véhicule
-Désinfection des bagages
-Avoir à disposition dans le véhicule des masques et gel désinfectant
-Utilisation des véhicules à 50% de leur capacité 

 

Label Safe Travels

L’Equateur est le premier pays de la communauté andine à recevoir le tampon Safe Travels validé par le WTTC.

Le WTTC est une organisation qui représente le secteur privé du tourisme dans le monde. Le tampon Safe Travels a été créé en Mai pour permettre aux voyageurs d’identifier les destinations et les entreprises du monde entier qui ont adopté les protocoles mondiaux normalisés en matière de santé et d’hygiène. Safe Travels ne garantit cependant pas le risque zéro de la destination. Safe Travels est soutenu par l’UNWTO (United Nations World Tourism Organisation (UNWTO).